Le dernier cake au thon

Hier soir j’ai été invitée chez des amis et ils m’ont demandé de préparer un cake au thon, ce que j’ai fait, avec mes deux dernières boîtes de thon. Je leur ai dit au cours de la soirée que c’était mon dernier cake au thon parce que j’avais décidé d’arrêter de manger du poisson car bientôt il n’y aura plus de poisson dans la mer. Ce à quoi on m’a répondu:

1) La plupart des poissons que nous mangeons sont des poissons d’élevage donc on en aura toujours. Ce qui me fait penser moi que si on est obligé de cultiver des poissons c’est parce qu’on les extermine, et que manger des poissons d’élevage ne me donne pas bonne conscience pour autant.

2) Qu’est ce que ça va changer que TOI tu fasses ça? C’est vrai, tout le monde s’en moque que la plupart des poissons soient en voie de disparition, tout le monde s’en moque de manger du poisson élevé pour ça, tandis qu’on rejette à la mer des cadavres de poissons tout juste pêchés parce qu’ils ne seront pas vendus à la criée. C’est vrai. Que j’arrête de manger du poisson ne changera rien à leur sort. Mais au moins j’aurai meilleure conscience; au moins je ne participerai pas à ça. Et puis si personne n’avais jamais osé dévié des pratiques communes aucun changement n’aurai jamais été possible.

Alors ça m’a appris que dans cette aventure je suis seule. Qu’ on ne me félicitera pas pour ce que je fais, au mieux on me prendra pour une idéaliste qui perds son temps. Et que je n’arriverai à convaincre personne que c’est une cause valable, que de notre comportement dépends notre survie mais aussi celle de milliers d’espèces et surtout celle de la planète.

Je suis seule. C’est pour moi une cause juste, plus qu’une cause c’est un devoir, alors il ne faut rien attendre des autres. Il faut que je continue dans ma voie, que je fasse mon produit vaisselle, que j’arrête de manger du poisson et que je vende tous mes biens inutiles. Tant pis si on me trouve bizarre. C’est vrai que c’est difficile de se heurter à de l’incompréhension mais après tout c’est la voie que j’ai choisi.

Laisser un commentaire